5eme ÉTAPE :

LA RÉPONSE A TOUTES LES QUESTIONS ?

-

On découvrit son squelette à côté d’un abri de fortune sur une île déserte au milieu de l’Atlantique. Le marin anonyme tint un journal qui relatait les détails de son supplice de quatre mois. Il Sans titre 901fut jeté sur le rivage de l’île Ascension en 1725 par une flotte hollandaise pour avoir commis un certain crime. Peu après, il eut à boire du sang de tortues pour apaiser sa violente soif. La souffrance physique de l’homme était intense, mais une douleur encore plus profonde se démarquait dans son journal : son affreuse culpabilité.

Il écrivit des mots tourmentés tels que : « Quels remords de conscience brûlent les pauvres mortels qui abandonnent le sentier de la droiture et se contentent d’augmenter le nombre des damnés!  » Le pire isolement de ce marin perdu provenait du sentiment d’être séparé de Dieu. C’est ce qui le rongeait.

Les humains luttent contre cet isolement du cœur depuis qu’Adam et Eve « se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu au milieu des arbres du jardin » après avoir mangé le fruit défendu (Genèse 3 : 8). Les émotions étranges de la honte, la culpabilité et la peur forcèrent ce premier couple à s’enfuir quand Dieu vint l’appeler. Malheureusement, ces sentiments nous sont encore familiers aujourd’hui.

Qu’est-ce qui cause une séparation entre Dieu et nous ?

« Vos crimes mettent une séparation entre vous et votre Dieu; vos péchés vous cachent sa face. » – Ésaïe 59 : 2. (À moins d’avis contraire, tous les versets sont tirés de la Version Louis Segond.)

Ce gouffre qui sépare les pécheurs de Dieu ne vient pas de ce dernier. Dieu ne s’était pas enfui d’Adam et Eve, mais ce sont eux qui s’enfuirent loin de lui.

-

1. SATISFAIRE NOTRE FAIM CACHÉE

Avant que le péché eût tout gâché, Adam et Eve jouissaient d’une intimité avec leur Créateur dans le beau jardin d’Éden. Malheureusement, ils crurent au mensonge de Satan qui leur promettait de devenir aussi sages que Dieu et détruisit la confiance qui existait entre eux et leur Créateur. (Genèse 3).

5-10

 Après avoir été obligé de quitter le jardin d’Éden, Adam et Eve trouvèrent que la vie était devenue beaucoup plus difficile. La grossesse et l’occupation du sol s’accompagnaient de sang, de sueur et de pleurs.

Vu que leur relation privilégiée avec Dieu avait été rompue, ils devinrent sujets de désirs insatisfaits et de soupirs douloureux : la solitude de la séparation d’avec leur père céleste.

Depuis le premier acte de rébellion d’Adam et Eve, tous ensuite (toute la race humaine) sont tombés dans le même piège du péché et sont sujets à la mort qui est l’ultime conséquence du péché.

« C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la MORT S’EST ÉTENDUE SUR TOUS LES HOMMES, parce que TOUS ONT PÉCHÉ. » – Romains 5 : 12

Nous avons tous besoin d’être rassasiés au plus profond de notre cœur et nous soupirons tous  pour une sorte de sécurité que Dieu seul peut donner.

Bien souvent nous essayons d’apaiser cette faim par un ardent désir d’emmagasiner, ou une course effrénée vers la promotion au travail, ou tout simplement en noyant notre faim dans l’alcool, les drogues ou la promiscuité.

Mais tous nos soupirs sont des symptômes de l’éloignement de Dieu. Il n’y a pas d’autre remède que d’expérimenter son amour dans nos vies.

« Il y a d’abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite. » – Psaume 16 : 11.

La vraie satisfaction n’est possible que lorsque nous nous décidons de traverser sur le pont qui nous sépare de Dieu et de marcher de l’autre coté en sa présence.

-

2. UN PONT SUR L’ABÎME DU PÉCHÉ ET DE LA MORT

Ce ne sont pas seulement les humains que le péché a rendus solitaires. Le cœur de Dieu a aussi été meurtri quand Adam et Eve lui tournèrent le dos. Aujourd’hui encore, il s’attriste de nos chagrins et de nos tragédies.

Dieu veut satisfaire nos profonds désirs et guérir nos blessures émotionnelles.

5-11

Il ne se contente pas de regarder au-delà du gouffre qui nous sépare de lui. Jésus décida de devenir ce pont au-dessus de l’abîme du péché et de la mort.

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. » – Jean 3 : 16, 17.

5-12

Dieu donna son Fils et Jésus donna sa vie pour changer notre triste destin, en vivant en lui-même l’effet terrible de la mort éternelle qui nous était destiné. Sa vie, sa mort, et sa résurrection ont rendu possible le pardon et le salut des hommes. A la croix fut démontré le vrai caractère du Christ et celui de Satan.
 
Ce que Jésus est venu souffrir ici-bas avait pour but, entre autres, de lever le doute sur le caractère de Dieu salit à nos yeux par Satan.

Le doute concernant l’amour de Dieu, nous l’avons hérité d’Adam et Eve, et chaque jour, Satan l’entretient en nous. Jésus se laissant crucifier était la seule possibilité pour Dieu de lever ce doute.

Il n’y a pas d’acte magique dans le don de Jésus, tout se joue au niveau de notre cœur. La question qui s’impose : suis-je touché par une telle démonstration d’amour ?

-

3. SEPT FAITS ESSENTIELS QU’IL FAUT SAVOIR SUR JÉSUS 

Les sept faits au sujet de Jésus ne s’appliquent à aucun autre homme ayant vécu sur cette terre :

(1) Jésus est descendu du ciel sur la terre. 

Depuis combien de temps Jésus dit-il qu’il existe?

 « Avant qu’Abraham fut, je suis ! » -Jean 8 : 58.

Jésus annonça au monde : « Je suis !  » J’ai toujours existé et je serai toujours là. Même si Jésus naquit d’une mère humaine (Matthieu 1 : 22, 23), il est Dieu, Dieu sous une forme humaine.

Dwight L. Moody, le Billy Graham du 19e siècle, dit ceci au sujet de l’incarnation de Jésus : « Si Jésus était venu pour être placé dans un berceau en argent, soigné par un ange, et nourri avec une cuiller en or, ce serait tout de même un grand sacrifice pour lui. Mais le Créateur du ciel et de la terre prit la forme humaine et naquit dans une étable. Ses parents pauvres vivaient dans le pire environnement.  »

etape5-4

Un ange dit à Joseph au moment de la naissance de Jésus :

« Elle (Marie) enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus, car IL SAUVERA LE PEUPLE DE SES PÉCHÉS. » -Matthieu 1 : 21.

Jésus, le Créateur de l’univers (Jean 1 :1-3, 14), accepta de venir dans ce monde pour nous sauver de notre triste condition et de la mort. 

(2) Jésus mena une vie sans péché.

« Jésus, le Fils de Dieu,… a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. » -Hébreux 4 : 14, 15.

Jésus ne se contenta pas de nous conseiller de nous éloigner du péché et de mener une vie plus satisfaisante. En vivant ici-bas comme un homme, Jésus vécu une vie sans péché, exemplaire et attrayante, plus convaincante que bien des sermons.

5-05 CHRIST TENTATION

Satan, l’adversaire du Christ, s’acharna à séduire Jésus pendant sa vie terrestre et à le porter à pécher. Dans le désert, Satan lança ses pires assauts contre l’intégrité du fils de Dieu (Matthieu 4 : 1-11). À Gethsémané, avant sa crucifixion, les forces de la tentation atteignirent une telle intensité que la sueur de Jésus devint comme des grumeaux de sang (Luc 22 :44).

Mais Christ résista au diable  sans commettre de péché :

« Puisque Jésus en lui-même fit face à tous les problèmes humains et à toutes les tentations possibles, sans utiliser sa puissance divine, il comprend nos luttes et est en mesure de « compatir à nos faiblesses«  (Voir Hébreux 4 : 15).

Pourquoi était-il nécessaire pour Jésus de mener une vie sans péché ?

« Dieu porta Jésus, qui n’avait point connu de péché, à devenir péché pour nous ; et en échange de notre vie de péché, Jésus nous donne une vie sans péché, afin que nous devenions sans péché en lui » -2 Corinthiens 5 : 21, paraphrase. 

A26

Jésus remporta la victoire sur la tentation et mena une vie sans péché afin de pouvoir nous la donner en échange de notre ancienne vie de péché.

En n’utilisant jamais sa puissance divine contre la tentation, il nous a montré que cela nous est aussi accessible par une étroite relation affective avec notre « papa » céleste.

C’est par cette étroite relation que Jésus a résisté au mal.

(3) Jésus mourut pour abolir le péché.

Combien de gens ont péché ?

« Car TOUS ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.  » -Romains 3 : 23.

Quelle est la pénalité du péché ?

« Le salaire du péché c’est la MORT ; mais le don gratuit de Dieu c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » – Romains 6 : 23.

5-13

Pourquoi Jésus mourut-il ?

« Voici l’Agneau de Dieu qui ÔTE LE PÉCHÉ du monde ! » – Jean 1 : 29.

Nous avons tous péché et nous sommes sujets à la mort éternelle, mais Jésus est mort à notre place. Il est devenu « péché » pour nous. Il paya le prix du péché pour nous. Sa mort est un don, et le « DON de Dieu c’est la VIE ÉTERNELLE en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 6 : 23).

Jésus donna sa vie parfaite et juste comme don d’amour pour nous.

Un tel amour dépasse l’entendement humain. Et à cause de sa mort, nous avons LA PAIX avec Dieu (Romains 5 : 1).

(4) Jésus est ressuscité des morts

Sans titre 90

La mort de Jésus sur la croix ne marque pas la fin de sa remarquable histoire. Il n’aurait pas pu rester dans la tombe et être tout de même notre Sauveur.

« Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi, ceux qui sont morts en Christ sont perdus. » – 1 Corinthiens 15 : 17, 18. 

Mohammed et Bouddha ont présenté au monde de grands enseignements philosophiques. Ils ont inspiré des milliers de gens, mais ils n’ont pas de puissance surnaturelle pour donner la vie puisqu’ils sont demeurés dans leurs tombes.

Puisque Jésus sortit du tombeau le troisième jour après sa mort, quelle promesse est-il en mesure de nous faire ?

« Car je vis, et vous vivrez aussi. » – Jean 14 : 19. 

Christ est vivant ! Puisqu’il a le pouvoir sur la mort, il peut nous délivrer de la mort et nous offrir une vie qui est à la fois abondante et éternelle. Il vivra dans nos cœurs si nous l’invitons.

Le Christ ressuscité est prêt à combler nos besoins aujourd’hui.

« Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » – Matthieu 28 : 20. 

Hommes et femmes à travers le monde racontent comment Jésus les a délivrés des pires addictions et des traumatismes émotionnels les plus profonds.

L’un de nos élèves (version Discovery) écrivit ces paroles de gratitude sur l’une de ses feuilles de réponse : « J’étais un alcoolique. Un jour, alors que j’étais ivre, je remarquai une carte dans le caniveau qui annonçait votre cours de Bible. Je la ramassai, la remplis et reçus ma première vraie connaissance de Jésus-Christ. Peu de temps après avoir pris le cours de Bible,  je donnai mon cœur à Dieu et n’eus plus envie du whisky. »

Quand Jésus prit possession de la vie de cet homme, une nouvelle force lui donna la faculté de vaincre sa dépendance. Puisque Christ est le Sauveur ressuscité, il est en mesure de sauver tous ceux qui implorent son secours.

(5) Jésus est monté au ciel 

JESUS ELEVE 1

Avant de retourner vers son Père après sa résurrection (Actes 1 : 9), Jésus fit cette promesse à ses disciples :

« Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père ; je m’en vais vous PRÉPARER UNE PLACE. Et… je reviendrai et je vous prendrai avec moi… là où je suis. » – Jean 14 : 1-3.

(6) Jésus officie comme intercesseur

Jésus cherche constamment à nous préparer une place au ciel :

« Il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fut un SOUVERAIN SACRIFICATEUR miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple; car ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés. » – Hébreux 2 : 17-18.

Jésus est venu dans ce monde pour « faire l’expiation des péchés du peuple » et nous délivrer de la misère du péché. Il est mort pour nous sauver afin de pouvoir éradiquer la cause du péché, de la souffrance et de la mort en détruisant le diable.

En tant que « souverain sacrificateur », Jésus était « rendu semblable en toutes choses à ses frères. » Et il apparaît continuellement dans la présence de son Père pour intercéder pour nous comme Médiateur.

Le même Jésus qui bénit les enfants, réhabilita la femme adultère et pardonna au brigand sur la croix, travaille en ce moment même près de Dieu pour combler nos besoins, et « secourir ceux qui sont tentés. »

(7) Jésus reviendra 

Avant de retourner au ciel, quelle promesse fit Jésus ? :

« Je vais vous préparer une place ; et… JE REVIENDRAI, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. » – Jean 14 : 3.

Au retour de Jésus, il nous délivrera du péché, de la maladie, de la tragédie et de la mort qui ont envahi cette planète.

Il nous accueillera dans un nouveau monde de bonheur et de vie éternelle.

-

4. UN AMOUR INDÉFECTIBLE

A39

On raconte l’histoire d’un mariage qui fut arrangé en Taïwan entre U Long et une jeune femme nommée « Fleur d’or ». Quand U Long souleva le voile du visage de la mariée après la cérémonie, il fut choqué et dégoûté. Son visage était rempli de taches de petite vérole. U Long ne fit presque plus cas de sa femme. Elle fit de son mieux pour le rendre heureux; elle travailla dur à la maison, espérant que son mari finirait par l’accepter. Mais il resta indifférent à ses marques d’affection.

Après douze ans de ce faux mariage, U Long commença à perdre la vue. Un médecin lui dit qu’il deviendrait complètement aveugle à moins d’avoir une transplantation de la cornée. Mais l’opération coûtait cher et il y avait une longue liste d’attente. 

Fleur d’or commença à travailler de longues heures en soirée. Elle fit des chapeaux de paille pour un revenu supplémentaire. Un jour, U Long apprit que la cornée de quelqu’un était devenue disponible après un accident. Il accourut à l’hôpital pour subir l’opération. 

Après sa guérison, il décida bon gré mal gré d’aller remercier sa femme pour avoir amassé la somme. Quand il tourna sa tête baissée afin qu’elle pût le regarder, U Long poussa un soupir. Elle le regarda avec des yeux vides, qui n’avaient plus de cornée. Ému, il se jeta à ses pieds et pleura. Et pour la première fois, il l’appela par son nom : Fleur d’or ! 

À l’image d’U Long vis-à-vis de Fleur d’or, Jésus soupire après une relation étroite avec ceux qui sont restés indifférents envers lui pendant si longtemps.

Il consentit à sacrifier non seulement ses yeux à l’image de Fleur d’or, mais son corps entier afin de prouver à chacun de nous son grand amour.

JésusCet amour est si puissant qu’il vint dans ce monde pour nous guérir du péché, cet état d’égocentrisme qui nous éloigne du cœur de Dieu, lui qui est source de vie, de paix et de justice.

Par sa souffrance et sa mort, Jésus nous rend la vue qui nous permet de discerner l’amour de notre créateur.

Il ne fallait pas moins que les yeux de Fleur d’or pour que le cœur d’U long soit touché en profondeur ;

Il ne fallait pas moins que notre créateur souffrant et mourant sur une croix pour que nos cœurs soient touchés en profondeur.

Le grand sacrifice du Christ a créé un pont sur l’abîme de notre indifférence et de notre aliénation.

Avez-vous personnellement découvert qu’il veut vous attirer de l’autre côté du précipice pour vous prendre dans ses bras ?

-Voulez-vous répondre par cette prière ?

A24

« Jésus, je t’aime ! Merci pour ton incroyable sacrifice. Viens dans mon cœur maintenant. Sauve-moi en entier, sauve-moi complètement, et éternellement »